Nous utilisons des cookies dans le but d’améliorer notre site. Nous utilisons un script PIWIK Analytics pour ces cookies de performance. Pour plus d’information, vous pouvez vous référer à la rubrique Politique de confidentialité et Condition d’utilisation pour savoir comment modifier les paramètres de l'analyse Internet par PIWIK (par exemple, désactiver les cookies / opt-out).

 

D'Accord

;

Comprendre ma douleur

Douleur chronique

Qu’est-ce que la douleur chronique ?

La douleur chronique est une douleur qui persiste ou est récurrente (disparaît et réapparaît) pendant plus de 3 mois.1 Elle peut exister après la guérison d'une lésion ou d'une maladie et n’a alors souvent aucune utilité.2 Le corps continue à signaler à tort au cerveau la présence d’une douleur, alors que la cause initiale de cette douleur a disparu. La douleur chronique peut survenir dans une ou plusieurs régions du corps et peut provoquer une détresse émotionnelle importante et/ou perturber les activités de la vie quotidienne.1 Il existe différents types de douleur chronique:3

  • douleur causée par une lésion corporelle (appelée douleur nociceptive)
  • douleur causée par une lésion nerveuse (appelée douleur neuropathique)
  • douleur causée par une réponse exacerbée du corps à un stimulus, en comparaison à sa réponse normale (appelée douleur nociplastique)
  • douleur mixte (une combinaison de certaines ou toutes les douleur précédentes)

Quelles sont les causes de la douleur chronique?

La douleur chronique peut être causée par de nombreux facteurs différents. Les affections associées au vieillissement normal touchent souvent les os et les articulations, provoquant une douleur chronique (par exemple l'arthrose). D'autres causes fréquentes sont des lésions nerveuses (qui provoquent une douleur neuropathique) et les lésions qui ne guérissent pas de manière adéquate. De plus, certains types de douleur chronique peuvent être dus à de multiples causes.1

De nombreuses maladies ou infections chroniques peuvent également provoquer une douleur chronique; telle que la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, le cancer, la sclérose en plaques, la fibromyalgie, la migraine, le syndrome de l’intestin irritable, le zona et le SIDA.1,4 Cependant, dans de nombreux cas, l'origine de la douleur chronique peut être très complexe et peut ne pas être identifiable.1 Bien qu’elle puisse débuter par une lésion ou une maladie, la douleur chronique et son fardeau psychologique persistent même après la guérison du problème physique.5

Quels sont les symptômes typiques de la douleur chronique?

Les patients atteints de douleur chronique la décrive de différentes façons, en utilisant des termes tels que sensation de « douleur », « brûlure», « tiraillements », « serrement », « raideur », « piqûres» ou «d’élancements». La douleur chronique peut souvent entraîner d'autres symptômes/problèmes, notamment l'anxiété, la dépression, la fatigue (se sentir excessivement fatigué la plupart du temps), l'insomnie (difficulté à s'endormir) ou des sautes d'humeur.6,7

En plus d'avoir un impact sur la santé mentale d'une personne, la douleur chronique peut réduire l'activité physique et causer une invalidité.5 En effet, en raison de leurs symptômes, les personnes qui souffrent de douleur chronique peuvent s'absenter du travail ou avoir moins d’interactions sociales.8,9 La douleur chronique peut également avoir un impact sur les membres de la famille d'une personne, qui peuvent se voir amener à délivrer des soins et à être impliqué dans les décisions concernant le traitement médical.9

Comment la douleur chronique est-elle diagnostiquée ?

Un diagnostic correct et précoce est essentiel pour trouver le traitement adéquat et soulager les symptômes de la douleur chronique. Il est donc important que les patients décrivent leurs symptômes de la manière la plus précise possible à leur médecin afin de faciliter l'identification de l’origine des douleurs chroniques.10 Une évaluation approfondie de la santé du patient, comprenant notamment une analyse de ses antécédents médicaux ainsi qu'un examen de son état physique et de son état émotionnel / psychologique, est essentielle pour comprendre avec précision la douleur d'une personne. Le médecin pourra également évaluer l'intensité de la douleur (à l’aide d’une échelle de douleur), sa durée, sa fréquence ainsi que d'autres éléments de la vie quotidienne.11

Que pouvez-vous faire?

Comme pour d'autres maladies chroniques, et de surcroit en raison de ses nombreux facteurs sous-jacents, la douleur chronique peut ne pas être guérissable. Néanmoins, plusieurs options thérapeutiques sont disponibles pour aider les personnes qui en souffrent à contrôler et à gérer leur douleur afin qu'elles puissent continuer leurs activités quotidiennes. Cependant, il est important de consulter un médecin pour obtenir des conseils concernant la maladie.

Si vous souffrez d'une douleur persistante depuis plus de 3 mois, nous vous conseillons de compléter le « questionnaire sur ma douleur » et de consulter votre médecin. Ce questionnaire est un outil très utile destiné à améliorer la communication avec le médecin tout en aidant le médecin à établir un diagnostic précis de l’origine de votre douleur chronique. Il vous aidera à décrire précisément votre douleur, sur quelle partie de votre corps elle survient et s’il existe des facteurs déclenchants. Avant votre consultation, pensez à compléter précisément le questionnaire, et imprimer-le pour pouvoir en discuter avec votre médecin.

De plus, le journal de bord peut être utilisé pour documenter et suivre la douleur d'une personne; comment elle se sent au quotidien, si elle s'en sort, son niveau actuel de douleur et les effets indésirables des traitements prescrits/recommandés.
Il est également important d'être réaliste quant aux attentes de tout traitement. Bien que la plupart des personnes souhaitent éliminer complètement leur douleur, réduire la douleur à un niveau gérable qui permet de reprendre des activités qui mènent à une vie épanouissante est peut-être un objectif plus réalisable pour de nombreux patients.

La douleur chronique peut être difficile à comprendre et à gérer au quotidien. La trousse à outils CHANGE PAIN vous fournit des conseils et astuces pratiques sur l'autogestion.

 

Attention : Les informations présentées sur ce site ne remplacent pas une consultation avec un professionnel de la santé. Seul un professionnel de la santé peut décider des procédures de diagnostic et des options de traitement les mieux adaptées à chaque individu.
  • Voir les références

    1. Treede RD, Rief W, Barke A, et al. Chronic pain as a symptom or a disease: The IASP Classification of Chronic Pain for the International Classification of Diseases (ICD-11). Pain 2019; 160: 19–27.

    2. Orr PM, Shank BC, Black AC. The role of pain classification systems in pain management. Crit Care Nurs Clin North Am 2017; 29: 407–18.

    3. Clauw DJ, Essex MN, Pitman V, Jones KD. Reframing chronic pain as a disease, not a symptom: Rationale and implications for pain management. Postgrad Med 2019; 131: 185–98.

    4. Parker R, Stein DJ, Jelsma J. Pain in people living with HIV/AIDS: A systematic review. J Int AIDS Soc 2014; 17: 18719.

    5. Dueñas M, Ojeda B, Salazar A, Mico JA, Failde I. A review of chronic pain impact on patients, their social environment and the health care system. J Pain Res 2016; 9: 457–67.

    6. Hüllemann P, Keller T, Kabelitz M, et al. Clinical Manifestation of Acute, Subacute, and Chronic Low Back Pain in Different Age Groups: Low Back Pain in 35,446 Patients. Pain Pract 2018; 18: 1011–23.

    7. Colloca L, Ludman T, Bouhassira D, et al. Neuropathic pain. Nat Rev Dis Prim 2017; 3: 17002.

    8. Breivik H, Eisenberg E, O’Brien T. The individual and societal burden of chronic pain in Europe: The case for strategic prioritisation and action to improve knowledge and availability of appropriate care. BMC Public Health 2013; 13. DOI:10.1186/1471-2458-13-1229.

    9. Morlion B, Freynhagen R. Chronic pain: Part 1. Hospital Pharm Eur 2019; : 1–12.

    10. Morlion B, Coluzzi F, Aldington D, et al. Pain chronification: what should a non-pain medicine specialist know? Curr Med Res Opin 2018; 34: 1169–78.

    11. Kress HG, Aldington D, Alon E, et al. A holistic approach to chronic pain management that involves all stakeholders: Change is needed. Curr Med Res Opin 2015; 31: 1743–54.