Nous utilisons des cookies dans le but d’améliorer notre site. Nous utilisons un script PIWIK Analytics pour ces cookies de performance. Pour plus d’information, vous pouvez vous référer à la rubrique Politique de confidentialité et Condition d’utilisation pour savoir comment modifier les paramètres de l'analyse Internet par PIWIK (par exemple, désactiver les cookies / opt-out).

D'accord

;

Comprendre la Douleur

Douleurs neuropathiques post-zostériennes

QU'EST-CE QUE LES DOULEURS NEUROPATHIQUES POST ZOSTERIENNES ? DEFINITION ET SYMPTOMES

Saviez-vous que les personnes qui ont eu un zona (herpès zoster) pouvaient développer une douleur à type de « brûlures », de « piqûres » ou d’« élancements » après la disparition des signes visibles du zona ? Le zona est causé par une réactivation du virus de la varicelle (herpès zoster) qui induit une inflammation des cellules nerveuses.

Le zona, en tant que tel, peut être très douloureux et inconfortable mais, dans la majorité des cas, il guérit sans séquelle. Cependant, il arrive que la douleur persiste longtemps après la disparition des vésicules du zona, parfois pendant des mois voire des années : cette douleur persistante est appelée douleur neuropathique post-zostérienne (DNPZ).

Quelle est la cause de la DNPZ ?

La DNPZ est une douleur neuropathique. Elle survient lorsque des nerfs sont endommagés à cause d'une infection antérieure par le virus herpès zoster. Les nerfs endommagés ne sont plus capables de transmettre correctement les signaux de la peau vers le cerveau. Il peut en résulter une douleur chronique pouvant persister pendant des mois voire des années. Environ 20% des patients ayant eu zona risquent de développer une DNPZ, sachant que ce risque augmente avec l'âge.

Quels sont les symptômes typiques de la DNPZ ?

Les signes et les symptômes des douleurs neuropathiques post-zostériennes sont très souvent limités ou localisés à la zone de peau où les vésicules du zona sont apparues en premier, souvent sous forme d'une bande entourant le tronc du patient, généralement d'un seul côté du corps. C'est pourquoi on dit souvent que la DNPZ est un type de douleur neuropathique périphérique (DNP). Les douleurs neuropathiques post-zostériennes peuvent être décrite comme des « brûlures », des « piqûres » ou encore des « élancements ». Les patients souffrant de DNPZ ont souvent une peau hypersensible et ne peuvent ne pas supporter le simple contact des vêtements sur la zone concernée : c'est ce que les médecins appellent allodynie.

De plus, et bien que ce soit moins fréquent, certains patients peuvent également éprouver des démangeaisons, un « engourdissement » ou des « fourmillements ».

Que peuvent faire les patients ?

Il est important d'agir rapidement et un traitement précoce peut influencer positivement l'évolution des douleurs neuropathiques post-zostériennes. Ressentez-vous des symptômes que vous décririez comme une « brûlure », un « élancement » ou une « piqûre » ? Avez-vous une peau très sensible, par exemple est-il douloureux de porter des vêtements dans cette zone ?


Si vous souffrez d'une douleur chronique conséquente d’un zona et que vous pensez qu'il pourrait s'agir d'une DNPZ, nous vous conseillons de compléter le « questionnaire douleur », d’imprimer les résultats et de consulter votre médecin.

En outre, le Journal de bord de la douleur peut être utilisé pour aider à documenter et à suivre l'état de votre douleur ; comment vous vous sentez chaque jour, votre niveau actuel de douleur et tout effet secondaire du ou des traitements prescrits/recommandés.

Il est également important d'être réaliste quant aux attentes de tout traitement. Bien que la plupart des gens aimeraient éliminer complètement leur douleur, la réduire à un niveau gérable vous permettant de recommencer des activités qui vous permettent de mener une vie épanouie est peut-être un objectif plus réalisable pour de nombreux patients.

La douleur chronique peut être difficile à comprendre et à gérer au quotidien. La trousse à outils CHANGE PAIN fournit des conseils pratiques et des compétences en matière d'autogestion.

Attention : Les informations présentées sur ce site ne remplacent pas une consultation avec un professionnel de la santé. Seul un professionnel de la santé peut décider des procédures de diagnostic et des options de traitement les mieux adaptées à chaque individu.